Aoud, un parfum à la puissance inouïe

Qu’est-ce que l’aoud ?

Exotique, envoutant et fascinant, l’aoud (aussi appelé oud) révèle d’intenses notes boisées, sombres et cuirées.

Produit par un arbre tropical de la famille Aquilaria lorsqu’il est infecté par un champignon, l’aoud est une résine rare et par conséquent précieuse, également connue sous le nom de bois d’Agar ou bois d’aloès. Il provient essentiellement d’Inde, de Thaïlande, de Birmanie, du Laos et du Vietnam.

 

Utilisé depuis des siècles à des fins médicinales et spirituelles, il est notamment prisé par les bouddhistes qui le brulent afin de favoriser la méditation. Dans la culture musulmane, l’aoud est utilisé sous forme d’huiles parfumées — particulièrement sensuelles — aussi bien par les femmes que par les hommes.

 

M. Micallef, les pionniers de l’Aoud

Audacieuse, la maison M. Micallef a su imposer cette essence rare et opulente. Par le biais d’une précieuse alchimie, le parfumeur lui a conféré une élégance inédite — Martine Micallef et Geoffrey Nejman ont travaillé sans relâche durant deux années afin donner vie à leur vision occidentale de cet ingrédient exotique. En 2002, le duo a surpris l’univers de la parfumerie moderne en lançant sa première collection d’aouds.

 

« Lorsque nous avons découvert l’aoud au gré de nos flâneries dans des souks du Moyen-Orient, nous avons immédiatement été séduits par la puissance et l’aura magnétique de cette senteur qui, avouons-le, ne laisse personne indifférent. Nous l’avons découverte sous forme de fioles contenant des huiles parfumées, utilisées sur le corps et les cheveux. Nous avons souhaité convertir ces huiles en alcool et, à l’évidence, les associer avec des fleurs. »

 

Dès leur retour en France, à Grasse, avec leur collaborateur Jean-Claude Astier, Martine Micallef et Geoffrey Nejman passent à l’acte et créent plusieurs fragrances telles que la mythique et romanesque Rose Aoud, qui nous conte l’histoire de la Reine des Fleurs dans une envoûtante version orientale. Libres, nomades et ayant bénéficié d’une conception artistique, ces parfums se distinguent par leurs sillages aussi chatoyants que généreux. La sensualité en overdose : le style M.Micallef était né.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Nouveau commentaire